Le voyage a-t-il une odeur ?

fleur de lotus, vouture remplie de poissons et marché aux épices

À Barcelone, si tu montes à pied jusqu’au Fort de Montjuic, étrangement lors de ton ascension, une odeur de pâtes s’élèvera jusqu’à tes narines. Oui, c’est bien ça : cette même odeur que lorsque tu attends 8 pauvres minutes que tes pâtes finissent leur bain bouillant pour venir se glisser dans ta bouche. Après ça, c’est sûr, chaque fois que tu sentiras l’odeur des spaghettis, Barcelone te viendra à l’esprit et vice et versa.

Et toi, n’as-tu pas le souvenir d’une odeur qui aurait pu te marquer lors d’un tes voyages ? Une matière, un plat, une plante ? On parle souvent de mémoire visuelle ou auditive mais qu’en est-il de ta mémoire olfactive ?

Je ne parle pas du riz pour la Chine ou des épices pour le Maghreb, c’est bien trop cliché, NON… je parle d’une véritable odeur qui t’a marquée, qui est restée ancrée en toi à tout jamais. Et inconsciemment lorsqu’elle réapparait c’est à ce moment précis, à l’autre bout de la planète, que tu penses immédiatement.

Que ce soit au Pérou, en Birmanie ou même dans le Cantal, tes narines s’imprègnent des odeurs et les gardent religieusement dans un coin de ta mémoire pour constituer ta propre « collection des odeurs de voyage ».

Afin de mettre dans l’ambiance les voyageurs, l’aéroport d’Heathrow de Londres a crée le « Scent Globe », qui permet de voyager dans 5 pays du monde en reniflant leurs odeurs typiques. La Chine, le Japon, la Thaïlande, le Brésil et enfin l’Afrique du sud y sont à l’honneur.

Scent Globe

En quelques snifades (pourtant « clichées »), tu te sens projeté dans un autre lieu, une autre ambiance, le tout grâce à un simple bol d’air de « là-bas ». C’est agréable n’est-ce pas ? À défaut de te trimballer avec ton propre Scent Globe physique (bien trop encombrant), tu as la chance d’en posséder un au sein même de ta mémoire. Un conseil : voyages après voyages, n’oublie pas de t’imprégner de chaque reniflements. Plus tard, il te suffira de les sentir de nouveau pour faire un plongeon dans tes souvenirs d’ailleurs.

Alors, raconte-nous : de quoi est constituée ta belle collection de voyage ?
Bon allez, je montre l’exemple en révélant une partie de la mienne…

  • L’ouzo renversé maladroitement par un serveur sur ma robe en Crète.
  • Les petites boules de farine de maïs mélangée avec de l’eau pour préparer des arepas comme là-bas. Bien aidée par des Colombiennes à Barcelone.
  • L’odeur infecte d’une baleine échouée et en décomposition sur une plage brésilienne.
  • Une étable à Saint-Nectaire pour voir la fabrication de ce délicieux fromage.
  • Une viennoiserie à la cerise confite prise un matin en Croatie.

 

Source image : Le scent globe, épice, voiture remplie de poissons, cuillère blanche, appareils photo, bagages, épices inde.