L’utopie des ToDo List

carnet, stylo, post-it, ordinateur

Ce matin tu t’es levé avec cette grande détermination de vouloir réaliser une liste de choses bien définies. En tête ou sur un post-it, tu es confiant, ce soir tu les auras toutes rayées de la liste. Grave erreur…

L’utopie des todo-list tu connais ? Ce principe d’amonceler post-it sur post-it, sans jamais réaliser une seule des tâches écrites noir sur blanc par toi-même. C’est un fait agaçant et récurrent de surcroit, mais malheureusement bien réel. Je m’en vais réaliser un bref sondage : qui a déjà réussi à remplir l’ensemble de sa liste de tâches « urgentes » à réaliser dans la journée ? …

On peut attendre longtemps, donc le mieux à faire c’est de comprendre pourquoi cette malédiction s’acharne constamment sur nous :

  1. LA FAUSSE LISTE : tu viens de te fourvoyer royalement. Tu t’es laissé berner par toi-même. NON non et non, faire des cookies n’est pas considéré comme une tâche appartenant à une todo-list digne de ce nom. Sauf bien évidemment si tu es une boulangère ou en train de préparer le goûter du siècle où même la Reine d’Angleterre y sera conviée.
    Bilan : On fait donc bien attention à ne lister QUE les choses primordiales car sinon les tâches plus futiles vont vite prendre le dessus sur les autres. Souviens-toi des cookies le moment venu…
  1. TOUT N’EST PAS IMPORTANT : regarder le Routard de ton prochain voyage qui a lieu dans 1 mois est certes utile (et surtout très très intéressant) et doit être fait un peu chaque jour mais face à ta déclaration d’impôt (on choisit toujours de bons exemples chez BloupBloup) la balance va vite basculer d’un certain côté. Il n’y a pas tout le temps des extrêmes de ce genre mais il faut apprendre à prioriser les différentes tâches en fonction du temps qu’elles te prennent mais aussi à la date où elles doivent être terminées.
  1. LA NOTION DE TEMPS : mettre un temps sur chacune de tes tâches t’aidera à avancer au pas. Ce sera un peu comme tes petits objectifs qui rythmeront ta journée. Sans cette notion de temps, tu connaîtras les joies du papillonnage de vidéos youtube en vidéo youtube (entre autre) mais aussi de la non productivité. C’est un choix !
  1. LE TROP BON, TROP… : ta liste, tu sais la faire, ce n’est pas un problème. Mais même si tu parviens à la rédiger convenablement, chaque jour, elle est anéantie par cette phrase que tu ne connais que trop : « Pas de problème, je vais le faire ». Deux solutions s’offrent à toi :
    – Arrête d’être la bonne poire (il y a des burger pour ça) et apprends à dire non !
    – Puisque tu le sais, depuis le temps, sois plus malin et place dans ta liste une plage horaire réservée aux « imprévus » de dernières minutes.
  1. SUPERMAN N’EXISTE PAS : oui tu as des tonnes de choses à faire « urgentes » qui ne peuvent « soit disant » pas attendre demain. Et bien tant pis ! D’abord, parce que tu te mens une fois de plus : tout n’est pas urgent, c’est davantage TOI qui te mets la pression. Ensuite, parce qu’il faut savoir remettre au lendemain ce qu’on ne peut faire le jour même. Voilà, tu as tout compris : l’art de la procrastination volontaire pour ton bien. Attention à ne pas tomber de l’autre côté de la force…
  1. BE HAPPY : si tu as bien suivi les 5 premiers conseils, tu es le King de la Todo-list ! Donc la dernière chose à faire c’est d’être content. Content de toi et ravie d’avoir rayé les tâches que tu avais listées pour cette journée.

Dernière tâche : lève ton verre en ton honneur, tu l’as bien mérité !

post-it, ordinateur

  • Emma Bathilde

    Qu’est ce que tu penses d’écrire sur la ToDo List: écrire sur la ToDo List!

    • BloupBloup

      Et bien justement, les grands esprits se rencontrent car sur l’un des post-it, j’ai même écrit « faire article ToDo-List »… alors pourquoi ne pas se mettre un post-it pour s’obliger à écrire sur la ToDo-List.. cette mis en abîme me plait 🙂